Oui, le carrefour du Pont Fouchard doit être sécurisé.

Quand vous passiez à l’heure de pointe sur le pont Fouchard, vous avez peut-être observé des personnes descendre de vélo pour traverser à pied au milieu des voitures. Peut-être avez-vous aussi aperçu des enfants sur le chemin de l’école se réfugier sur les trottoirs de ce carrefour dangereux, où transitent de nombreux poids-lourds.

Sans surprise, le carrefour du Pont Fouchard est cité comme point noir majeur dans les enquêtes de la Fédération des Usagers de la Bicyclette (Baromètre des Villes Cyclables de 2019) et dans celle organisée par la Communauté d’Agglomération de Saumur en 2020 rassemblant plus de 800 réponses. C’est donc un élément important qui doit être transformé pour prendre en compte la sécurité de tous et notamment des plus fragiles.

Dans les bouchons, parfois seules au volant ou amenant leurs enfants à l’école à moins de 2 km, on peut voir des personnes qui ont renoncé à se déplacer à vélo ou qui n’ont simplement jamais songé à le faire faute d’aménagements sécurisés leur donnant envie de franchir le pas.

Pourtant ce mode de transport économique, écologique et disponible pour toutes et tous, possède un potentiel de développement considérable dans notre ville, quand on sait qu’un tiers de la population réside à moins de 10 minutes à vélo d’un des six pôles de vie, de service, et d’emploi de l’agglomération. Et 63% habite à moins de 20 minutes. Disposer d’une voiture est onéreux, et les plus modestes s’en passent souvent comme le rappelait le réseau Ateliers Chantiers d’Insertion du département (ACI 49) en octobre dernier. Développer des infrastructures cyclables sécurisées c’est donc permettre plus de déplacements et plus d’attractivité.

Partout le vélo se développe, dans les grandes métropoles et dans les zones rurales (+28% en moyenne entre 2019 et 2021). Dans les espaces où les cyclistes sont mélangés au trafic motorisé, c’est à chaque fois l’usager le plus vulnérable qui est mis en danger. Ce giratoire a déjà connu plusieurs accidents graves dont la mort d’un monsieur à vélo tué par un poids-lourds. La vulnérabilité des cyclistes n’est pas une fatalité mais un choix qui ne peut plus être assumé. De nombreuses solutions existent aujourd’hui. Aussi nous saluons les efforts de la ville de Saumur sur ce sujet.

Néanmoins, nous ne validons pas les aménagements prévus pour le giratoire du pont Fouchard. Le projet favorisera toujours la circulation des véhicules motorisés au détriment de la fluidité et donc de la sécurité des déplacements d’une majorité de cyclistes souhaitant conserver l’efficacité de leur mode de transport.

Nous rappelons que nous souhaitons travailler avec la ville et la communauté d’agglomération, et ce dès la phase de conception des projets d’aménagements de voiries.

Dans un prochain article, nous vous proposons d’expliquer dans le détail pourquoi la qualité de l’infrastructure cyclable de ce giratoire n’est malheureusement pas à la hauteur pour donner envie de se déplacer à vélo.

Télécharger le communiqué de presse (PDF)

Partager cet article :

Retour en haut